PARRAINAGE SPORTIF

Le sponsoring est omniprésent dans le monde du sport et de nombreux reportages médiatiques ont récemment fait son apparition à son sujet. Pensez au reportage sur la (circonstances de) la résiliation du contrat de sponsoring entre Nike et Neymar da Silva Santos Júnior et la prolongation du contrat de sponsoring par Quick.Step pour l'équipe cycliste du même nom. De plus, à la suite du prochain EURO 2020, nous verrons également nos Diables rouges réapparaître dans de nombreuses campagnes publicitaires des sponsors officiels de la Royal Belgian Football Association.

Cela nous offre l'opportunité de réfléchir brièvement sur le « sponsoring sportif ».

Le contrat de parrainage : pas de cadre juridique spécifique

Il n'existe pas de réglementation juridique nationale spécifique pour les contrats de sponsoring (sportif). En l'absence de cadre législatif spécifique, un contrat de parrainage est établi sans forme et le contenu doit se rabattre sur les dispositions du droit général des contrats et les dispositions de droit commun issues, par exemple, de la contractualisation ou de la location.

Parties au contrat de parrainage

Un contrat de parrainage est conclu entre un parrain (la partie payant des frais) et un parrainé (la partie qui accepte l'association promotionnelle et reçoit une compensation pour cela). Il s'agit souvent d'une entreprise privée (par exemple une banque ou un producteur de boissons) qui sponsorise une fédération sportive, un club sportif ou un athlète de haut niveau individuel.

Engagements mutuels

Un contrat de parrainage implique des engagements mutuels de la part du parrain et du parrain.

En termes de sponsorisés, cela concerne principalement :

  • un accord d'association : l'établissement d'une association promotionnelle entre (les produits du) parrain et l'objet du parrainage ;
  • faire connaître l'association promotionnelle : assurer l'attention médiatique et promouvoir l'association ;
  • un engagement d'image : s'abstenir de tout comportement inapproprié qui pourrait nuire à l'image du sponsor (par exemple, usage délibéré de dopage) ;
  • un engagement de loyauté : à une coopération constructive et à s'abstenir de déclarations négatives sur le parrain.

Pour le parrain il s'agit :

  • payer des frais de parrainage (en espèces et/ou en nature) au parrain ;
  • un engagement d'image : s'abstenir de tout comportement inapproprié qui pourrait nuire à l'image du sponsor (par exemple agir frauduleusement) ;
  • un engagement de fidélité : un engagement équivalent à celui de la personne parrainée.

S'appuyant sur les engagements mutuels, la convention de parrainage prévoit donc, par exemple, les modalités de l'indemnité de parrainage à percevoir/verser et les stipulations des circonstances qui offrent à l'une des parties la possibilité de résilier immédiatement la convention de parrainage (par exemple résultant de pratiques de dopage ou d'actes frauduleux).

Mécénat et fiscalité

Le parrainage est en principe, sous certaines conditions, 100% déductible fiscalement en tant que dépense professionnelle si le parrainage donne lieu à une publicité pour l'entreprise (ex : logo ou nom sur les vêtements ou le bardage).

En principe, la TVA est également déductible. Une distinction doit être faite à cet égard, selon que le parrainage est en espèces ou en nature.

En cas de parrainage « en espèces », la TVA est entièrement déductible si le caractère publicitaire peut être démontré et à réception d'une facture conforme. En cas de mécénat « en nature », la TVA sur la facture d'achat du bien librement cédé est déductible si le prix n'excède pas 50,00 euros (hors TVA). Si la valeur est supérieure, la TVA ne peut être récupérée que si le caractère publicitaire est prouvé et que le commanditaire (pour la livraison des marchandises) et le commanditaire (pour la publicité) établissent une facture.

résumer

Le sponsoring sportif est une affaire complexe dans laquelle plusieurs éléments doivent être pris en compte.

Un contrat de parrainage génère un revenu supplémentaire pour le parrain, tandis que le parrain peut renforcer son image auprès d'un public cible spécifique. De plus, le parrainage de la part du parrain est fiscalement avantageux, pourvu que certaines conditions soient remplies.

Il convient donc d'apporter l'attention nécessaire à la rédaction d'un contrat de mécénat précis si l'on veut éviter des conflits ou des discussions, entre cocontractants ou avec l'administration fiscale.

fr_BEFR