Inscription au télétravail

La semaine dernière, le Comité consultatif a annoncé que les contrôles sur le télétravail obligatoire seront renforcés et suivis de plus près. Pour faciliter les contrôles sur le télétravail, la RSZ a développé un outil d'enregistrement qui oblige les entreprises à enregistrer mensuellement le nombre total d'employés et le nombre total d'employés occupant un poste non télétravail dans l'entreprise.

L'obligation d'enregistrement s'applique à toutes les entreprises publiques et privées, à l'exception des entreprises qui sont obligées de fermer complètement (par exemple les établissements de restauration).

Au plus tard le sixième jour calendaire du mois, toutes les entreprises doivent fournir à la RSZ les informations suivantes :

a) le nombre total de salariés dans l'entreprise, en tenant compte, entre autres, des salariés liés par un contrat de travail ou d'apprentissage, les sous-traitants, les intérimaires et les travailleurs indépendants qui exercent une activité structurelle dans l'entreprise ;

(b) le nombre total de salariés de l'entreprise exerçant une fonction hors télétravail.

Il appartient à l'employeur d'évaluer quel poste est télétravailleur ou non.

Il s'agit toujours d'une photo du nombre de personnes le premier jour ouvré du mois. Si les effectifs changent au cours du mois, cela doit être pris en compte lors de l'inscription le mois suivant.

Ainsi, toutes les entreprises sont obligées de s'inscrire pour la première fois le 6 avril 2021 au plus tard.

L'inscription doit se faire via un outil disponible sur le site portail de RSZ. Ils fournissent également des informations supplémentaires sur l'utilisation de l'outil et les données d'enregistrement.

Enfin, nous rappelons que le télétravail obligatoire reste la règle générale et que la présence de personnes ayant un poste de télétravail sur le lieu de travail doit toujours rendre compte aux services d'inspection. Les infractions au télétravail obligatoire peuvent être sanctionnées d'une amende pénale de 400 à 4 000 euros ou d'une amende administrative de 200 à 2 000 euros.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur le télétravail. (gael.vandersteene@vsadvocaten.be)

fr_BEFR