Entrée en vigueur du Code des Sociétés et Associations (WVV)

Le nouveau Code des sociétés et associations (CCA) est entré en vigueur le 1er mai 2019 et est devenu immédiatement applicable aux nouvelles sociétés et associations. Les entreprises et associations existantes doivent appliquer la nouvelle réglementation à partir du 1er janvier 2020, mais elles peuvent déjà se soumettre volontairement au nouveau code avant cela.

Tôt ou tard, toutes les sociétés et associations devront mettre leurs statuts en conformité avec le nouveau code. Pour l'instant, cependant, il n'y a aucune raison de paniquer : les entreprises et associations existantes auront suffisamment de temps pour cela. Quand exactement devez-vous agir dans votre entreprise ou association ? Quelles règles juridiques s'appliquent désormais à votre entreprise ou association ?

1er mai 2019 : le code s'applique aux nouvelles entreprises et associations

1/ Le nouveau code est immédiatement applicable aux sociétés et associations sans personnalité juridique constituées à partir du 1er mai 2019, et aux sociétés et associations dotées de la personnalité juridique dont l'acte constitutif a été déposé à partir du 1er mai 2019.

A compter du 1er mai 2019, il n'est donc plus possible de constituer des sociétés et associations dont la forme juridique est supprimée par la nouvelle loi (telles que la société en commandite par actions, la société agricole, la société coopérative à responsabilité illimitée, la société association, etc.). Les sociétés anonymes coopératives continueront d'exister, mais elles doivent désormais avoir un véritable objet coopératif, strictement défini par le nouveau code.

Les sociétés et associations existantes ne peuvent plus être converties en l'une des formes juridiques supprimées à partir du 1er mai 2019.

2/ Les entreprises et associations existantes peuvent se soumettre volontairement à la nouvelle loi à partir du 1er mai 2019 (dite «s'inscrire"), mais ils ne sont pas encore obligés de le faire.

Quand ma société ou association existante doit-elle adapter ses statuts au nouveau code au plus tard ?

3/ Les sociétés et associations existantes qui souhaitent faire usage de l'opt-in doivent modifier leurs statuts par décision de l'assemblée générale.

Pratique : l'opt-in peut être utile, par exemple, pour les administrateurs qui souhaitent bénéficier des limitations de responsabilité des administrateurs pour les actions futures de gestion ou pour les actionnaires qui souhaitent distribuer le capital et/ou la réserve légale de leur BV.

Veuillez noter, cueillette de cerises n'est pas autorisé. Quiconque souhaite se prévaloir de l'entrée en vigueur facultative doit adapter pleinement les statuts aux dispositions du nouveau code.

4/ Les sociétés et associations existantes qui ne font pas usage de cette faculté ne doivent pas modifier immédiatement leurs statuts. Ils auront jusqu'au 1er janvier 2024 pour le faire, étant entendu qu'à la prochaine modification des statuts, ils[*] après le 1er janvier 2020, ils doivent mettre leurs statuts en conformité avec le nouveau code. [*Ceci ne s'applique pas aux modifications des statuts résultant de l'application du capital autorisé, de l'exercice des droits de souscription ou de la conversion d'obligations convertibles.]

Pratique : vous envisagez une modification des statuts (par exemple une augmentation de capital) mais vous ne souhaitez pas encore être pleinement soumis au nouveau code ? Ceci est encore possible jusqu'au 1er janvier 2020. Après tout, une modification des statuts avant le 1er janvier 2020 n'entraîne pas d'obligation de mettre les statuts en conformité avec le nouveau code.

A défaut, les administrateurs risquent d'être tenus responsables de tout dommage que la société ou l'association subirait du fait de cette négligence.

5/ Les sociétés et associations dont la forme juridique est supprimée doivent se convertir à l'une des formes juridiques restantes avant le 1er janvier 2024.

A défaut, ces sociétés et associations seront automatiquement converties à la forme juridique la plus proche de leur forme juridique existante au 1er janvier 2024.

Pratique : cela s'applique également à une CVBA qui ne répond pas à la finalité coopérative telle que décrite dans le nouveau code. Cette société doit être transformée en une autre forme juridique. Dans le cas contraire, il sera automatiquement converti en BV au 1er janvier 2024.

Quelles règles juridiques s'appliquent désormais à mon entreprise ou association ?

6/ Le nouveau code s'appliquera intégralement aux nouvelles sociétés et associations à compter du 1er mai 2019. L'ancien code ne s'applique plus à ces sociétés et associations. Les sociétés et associations existantes sont également pleinement soumises au nouveau code lorsque ces sociétés et associations adaptent leurs statuts au nouveau code. Autrement dit, soit avec l'opt-in, soit avec la prochaine modification des statuts à compter du 1er janvier 2020, soit au plus tard le 1er janvier 2024 (voir ci-dessus).

7/ Pour les sociétés et associations existantes n'ayant pas encore adapté leurs statuts au nouveau code, l'ancien et le nouveau code s'appliqueront simultanément dans l'attente d'une modification des statuts.

  • Les dispositions impératives du nouveau code s'appliqueront à toutes les sociétés et associations existantes à compter du 1er janvier 2020, même si ces sociétés et associations n'ont pas encore modifié leurs statuts. Les dispositions des statuts de votre société ou association qui seraient contraires à celles-ci sont considérées comme non écrites.
    Ces dispositions impératives ne sont pas énumérées de manière exhaustive dans la loi, mais, selon l'exposé des motifs, elles contiennent, entre autres, les règles de répartition des bénéfices, la procédure de sonnette d'alarme modifiée, la procédure de conflit d'intérêts modifiée, les règles de sortie modifiées à la charge des actifs dans la BV et dans la CV, le régime général de responsabilité des administrateurs, etc. Par exemple, au 1er janvier 2020, la partie libérée du capital et la réserve légale d'une SPRL seront converties de plein droit dans une réserve statutaire non distribuable.
  • Les dispositions non impératives du nouveau code s'appliqueront également au 1er janvier 2020, mais uniquement dans la mesure où les statuts de la société ou de l'association n'y dérogent pas. Autrement dit, seules les dispositions non impératives du nouveau code, dont s'écartent les statuts en vigueur de votre société ou association, ne s'appliqueront pas encore à votre société ou association.
  • La nouvelle procédure de règlement des différends s'appliquera immédiatement à toutes les entreprises pour les procédures engagées après le 1er mai 2019, quelle que soit la date à laquelle les faits sous-jacents ont eu lieu. L'ancienne loi continue de s'appliquer aux procédures pendantes.
  • Il existe un régime différent pour les associations : tant qu'elles ne changent pas d'objet social, elles resteront soumises à la réglementation en vigueur jusqu'au 1er janvier 2029.

8/ Un régime particulier s'applique aux sociétés et associations dont la forme juridique disparaît. L'ancien code continuera de s'appliquer avant la conversion. En outre, les nouvelles dispositions impératives concernant leur nouvelle forme juridique s'appliquent également (par exemple, les dispositions impératives concernant la NV s'appliqueront à partir du 1er janvier 2020 aux sociétés en commandite par actions actuelles si elles n'ont pas encore changé de forme juridique).

Pratique : cela s'applique également à une CVBA qui ne répond plus à l'objet coopératif tel que décrit dans le nouveau code. Les dispositions impératives de la BV s'appliqueront à ces sociétés à partir du 1er janvier 2020.

Conclusion

L'entrée en vigueur du nouveau Code des sociétés et des associations est un enchevêtrement complexe. Si vous souhaitez avoir des certitudes sur les règles juridiques qui s'appliquent à votre entreprise ou association, il est préférable de vous conformer aux dispositions du nouveau code avant le 1er janvier 2020.

Nous nous ferons un plaisir de déterminer quelle forme juridique correspond le mieux à vos attentes. Nous nous ferons donc un plaisir de vous élaborer un itinéraire sur mesure (info@vsadvocaten.be).

fr_BEFR